NOM :                     SAMSON  (née TIETZ Elfriede)

PRÉNOM:              Hélène

NÉE LE :                  28 Mai 1898 à Berlin

NATIONALITÉ :      Allemande

DEMEURANT :      3, rue Galilée – Paris

Puis :   21, rue Duret – Paris

Puis :  19, rue de Presbourg – Paris

Puis:   21 Calle Carbonel y Sol – Madrid

                       

PROFESSION :     Ouvre un bureau d’achat à Paris – 7, rue Ste Anne

 

LIENS AVEC SZKOLNIKOFF :

Hélène SANMSON devient l’un des deux plus gros fournisseurs de la Kriegsmarine, avec SZKOLNIKOFF.

Un certain CLAUS, acheteur en chef de la Kriegsmarine les présente l’un à l’autre.

Szkolnikoff et SAMSON s’associent et elle devient sa maîtresse.

Femme et mari respectifs habitent à Monaco et ferment les yeux, moyennant des revenus que leur versent SZKOLNIKOFF.

 

FAITS REPROCHÉS :

… «  Hélène SAMSON a personnellement réalisé des opérations avec l’ennemi.

Elle a par ailleurs très largement bénéficié des profits illicites réalisés par SZKOLNIKOFF, en partie grâce à sa complicité. »….[1]

 

PROCÉDURE :

04-04-1945 – Rapport de l’Inspecteur MARTEL

11-07-1945 – Avis de décision du 2ème Comité de confiscation départemental  de la seine

 CONFISCATION : 1.900.000.000 Frs

AMENDE             : 2.000.000.000 Frs

 

29-05-1946 – Demande de rejet de recours par le 2ème Comité au Conseil Supérieur des Profits Illicites

04-10-1946 – 2ème demande de rejet de recours par le 2ème Comité au Conseil Supérieur de Profits illicites

 

 

DÉCISION FINALE :

Seul les biens mobiliers et quelques affaires personnelles de Mme SAMSON seront vendus par les domaines, pour un montant de :    2.427.780 frs.

 

COMMENTAIRES :

A noter que rien ne semble avoir été fait pour récupérer l’argent et les bijoux transportés en Espagne. Pourtant, l’administration semblait  savoir que près d’un milliard de frs se trouvait à la banque URQUIJO à Barcelone.

Mme SAMSON a donc pu tranquillement finir sa vie, en Espagne, puis en Allemagne et enfin (il semble) en Amérique du sud.

1945-04-04 Rapport sommaire de l’Inspecteur MARTEL

1945-07-11 Décision du 2ème Comité departemental de la Seine

1946-10-04 Rejet du recours par Conseil supérieur

1955-02-18 Courrier du Dir. des Domaines de la Seine demandant la levée du séquestre SANSON (TIETZ)



[1] Rapport de l’Inspecteur MARTEL – 04-04-1945